Technologie

Plus
tard, je serai…

Virginie CHANTRY  •  virginie.chantry@gmail.com

ThisIsEngineering/Pexels

En dépit de cette période de trouble, l’année scolaire touche doucement à sa fin. Il est donc temps, pour certains, d’envisager un métier et de décider des études à suivre ou de l’orientation à prendre. D’aucuns savent ce qu’ils veulent faire depuis leur tendre enfance, mais ce n’est pas le cas de tout le monde. Et le choix est vaste. Nombre de critères sont à prendre en compte: ce que l’on aime faire, les matières dans lesquelles on se sent à l’aise ou qui nous passionnent, les ressources financières disponibles, le nombre d’années d’étude, les villes dans lesquelles la formation se donne, le type de vie que l’on souhaite mener, les sacrifices que l’on est prêt à faire, la demande du marché, les secteurs en pénurie, porteurs ou d’avenir… Mais que l’on ait 15 ans, 18 ans, ou même plus, c’est loin d’être évident…

 

Pour ceux qui seraient tentés par une carrière technico-scientifique mais qui n’ont pas encore totalement arrêté leur choix, ce qui suit pourrait les intéresser. Par souci de légèreté, le masculin est employé tout au long de l’article. Grâce notamment à la transformation numérique et à la digitalisation, le secteur de l’industrie technologique au sens large est en pleine croissance et est porteur en matière d’emploi. Selon Agoria, Fédération belge multisectorielle de l’industrie technologique, d’ici 2024, 22 000 emplois liés à la technologie pourraient être créés en Belgique. À noter que ces chiffres datent d’avant la crise sanitaire liée au COVID-19… Entre début 2015 et début 2020, pas loin de 19 700 emplois ont été créés dans le domaine. Ils parlent de 3,7 postes qui voient le jour dans le digital pour chaque emploi qui disparaît dans l’économie «classique». De plus, nombre de postes sont disponibles à l’heure actuelle et Agoria en prédit plus de 550 000 vacants d’ici 2030 si des mesures d’activation de l’emploi ne sont pas prises dans le secteur technologique. Passons en revue 4 métiers d’avenir (tous les liens vers les formations sont en fin d’article !).