Actualités

Jean-Claude Quintart • jc.quintart@skynet.be

© TEXERE Biotech 2018, © novadip, ©LTWL, ©PHARMA.BE, ©INSTITUT JULES BORDET, ©IBA

01

Premiers greffons garantis sans Covid

Texere Biotech, installée à Frasnes-lez-Anvaing, est spécialisée, et même en pole position mondiale, dans la production robotisée de greffons osseux. Cependant, et notamment avec l’apparition du Coronavirus, l’utilisation clinique de matériel corporel (sang, organes, tissus, cellules) a soulevé des incertitudes quant au risque de transmission d’infections virales au patient bénéficiaire. Des inquiétudes levées avec l’arrivée de produits d’allogreffe osseuse certifiés sans Covid, les premiers au monde. Une réussite due à Bonefide®, un procédé interne innovant de réduction des pathogènes pour virus enveloppés, conçu avec le soutien du Département de la Recherche et du Développement Technologique de la Wallonie.

Pour être sûre de la sécurité de ses produits, la société carolorégienne a fait analyser des échantillons de greffons Texere Machined Bone Graft (TMBG™) par TEXcell, une société française de services en sécurité virale, immunologie et toxicologie. Qui a confirmé que la procédure éliminait bien tout risque de transmission du Coronavirus, tant au niveau du patient recevant la greffe osseuse que des chirurgiens. Elle a aussi noté que par son entière robotisation, sans aucune intervention humaine, Bonefide® prévenait aussi tout risque de contamination croisée et garantit une totale sécurité du personnel travaillant sur la ligne de traitement. En chiffre, l’inaction virale ou l’élimination des virus enveloppés est d’au moins 4,0 log10 (1), soit un excellent résultat. Enfin, le verdict final confirme que le traitement physique Bonefide®, les traitements chimiques et la stérilisation terminale par irradiation éliminent/inactivent au moins 11,0 log10 du virus. Le recours à une greffe TMBG™ (Texere Machined Bone Graft) élimine donc bien tous les risques de contamination.

«La pandémie de la Covid 19 a mis la pression sur notre système de santé et a soulevé de nouveaux défis pour les banques de tissus au moment où l’on observe une baisse de 45% du nombre de dons de tissus. Nous sommes donc heureux de savoir que, grâce à Bonefide®, chaque don se transforme en un maximum de greffes osseuses totalement sûres et de garantir aussi la continuité des préparations tissulaires, en éliminant tout risque de transmissions virales pour nos salariés, les chirurgiens et les patients», note Denis Dufrane co-fondateur de TEXERE Biotech. Créée en 2016 par 3 partenaires, spécialisés respectivement en médecine, industrie et robotique, TEXERE Biotech se profile comme une société 4.0 qui souhaite, par l’automatisation, relever les défis de la médecine d’aujourd’hui et de demain, offrir un meilleur accès aux soins de santé et améliorer l’efficacité en comprimant les coûts.

http://www.texerebiotech.com
http://www.texcell.com

(1) Le logarithme décimal ou log10 est le logarithme de base dix. Il est défini pour tout réel strictement positif x. Le logarithme décimal est la fonction continue qui transforme un produit en somme et qui vaut 1 en 10.

02

Une autre première mondiale

Que l’on doit à Novadip Biosciences, spin-off de l’UCLouvain, grâce à laquelle une équipe chirurgicale des Cliniques universitaires Saint-Luc a pu réparer l’os du tibia d’un jeune garçon de 5 ans atteint de pseudarthrose congénitale du tibia (fracture non cicatrisante à partir de laquelle un faux joint se développe), à l’aide d’un implant tissulaire en 3D de plus de 18 cm³ ! Comparable à une espèce de plasticine, le greffon a été implanté directement dans la fracture non cicatrisante. Un an plus tard, un remodelage osseux permettait au patient de marcher sans douleur et sans récidive apparente de la pathologie. Aujourd’hui, soit 2 ans plus tard, le jeune garçon marche normalement, autorisant la faculté à annoncer la réussite de l’opération, une première mondiale ! Ce bond en avant, nous le devons à la thérapie cellulaire tridimensionnelle développée par Novadip Biosciences, entreprise hautement spécialisée dans la régénération tissulaire et dont la raison sociale gravite autour de la recherche de solutions innovantes pour la reconstruction des tissus osseux chez les patients pour lesquels aucun traitement n’existe.

«Nous concevons une technologie unique au monde où des cellules souches puisées dans le tissu adipeux sont stimulées in vitro pour créer une structure tridimensionnelle dans laquelle elles s’intègrent et produisent un environnement régénératif», explique Denis Dufrane, CEO et co-fondateur de Novadip Biosciences. Qui ajoute, «Cet implant, nous l’avons fabriqué, à la demande, avec des caractéristiques particulières qui s’opposaient aux causes de la maladie du jeune patient et qui, simultanément, permettaient la régénération du volume d’os perdu». De son côté, le professeur Pierre-Louis Docquier, chirurgien orthopédique qui a traité l’enfant, se réjouit d’avoir pu exploiter cette technologie car, précise-t-il, «la taille critique, les défauts osseux non cicatrisants sont parmi les conditions les plus difficiles à traiter en chirurgie orthopédique et ne laissent parfois aux médecins aucune alternative à l’amputation». Au-delà de son impact chez le patient, cet acte médical montre aussi le rôle essentiel des échanges entre cliniciens et scientifiques dans le développement de solutions thérapeutiques dans des situations cliniques critiques.

http://www.saintluc.be
http://www.novadip.com
http://www.uclouvain.be

03

La pollution de l’air en temps réel

Wallonair.be, un tout nouveau site Web permettant aux citoyens wallons de tout connaître de la qualité de l’air en Wallonie, vient d’être mis en ligne. Fruit de la collaboration entre l’ISSEP (Institut Scientifique de Service Public) et l’AWAC (Agence wallonne de l’Air et du Climat), www.wallonair.be renseigne sur la qualité de l’air et les niveaux de pollution en Wallonie. Le site diffuse en temps réel les données mesurées par 24 stations fixes. Il fournit également un modèle des concentrations sur tout le territoire wallon. La localisation de ces stations a été améliorée pour être la plus représentative possible de la pollution atmosphérique en Wallonie. Vous y retrouverez différents paramètres:

· les indices de la qualité de l’air en temps réel avec toutes les mesures «en direct» et d’autres «en différé»;

· un système cartographique permettant d’obtenir une information au plus proche de son domicile grâce à l’estimation des concentrations en tous points du territoire wallon sur base des données en temps réel;

·  des prévisions pour un polluant spécifique ou l’indice de la qualité de l’air belge;

·  différents outils tels des articles didactiques (fiches polluants, législation, etc.) sont également proposés dans certaines rubriques du site, en parallèle à la diffusion de rapports thématiques.

Réalisé en collaboration avec l’AwAC, la Cellule Interrégionale de l’Environnement, Sciensano (indice pollen) et Wallonie Belgique Tourisme (photos), ce nouveau portail s’adresse à tous les publics: citoyens, décideurs politiques, bureaux d’études,…. Car pour rappel, selon le dernier rapport de l’Agence européenne de l’environnement publié ce 8 septembre, la pollution atmosphérique demeure la principale menace environnementale pour la santé en Europe.

www.wallonair.be 

04

Vers un transport ferroviaire sécurisé des produits chimiques

Vu la dangerosité de certains produits finis et matières premières, l’industrie chimique n’a de cesse de plancher sur des solutions fiables pour leur transport. Dans ce contexte, essenscia et Lineas, opérateur de fret ferroviaire, ont mis au point un prototype de système automatisé de chargement pour train et une zone logistique spécialisée en chimie dans le cadre du projet LessThanWagonLoad, financé par l’Union européenne. Concrètement, LessThanWagonLoad entend modeler des solutions innovantes pour faciliter le passage du transport des produits chimiques de la route vers le rail, en respectant les normes de sécurité inhérentes à ce genre de transport.