Internet

2017 vs 2018

Avant d’entamer les réjouissances de cette nouvelle année, revenons quelques ­instants sur 2017. Que ­pouvons-nous dire des grandes tendances du Web social de l’année ­dernière ? Instagram a dominé le Web ! Les vidéos et les contenus sponsorisés sont de plus en plus présents (voire dérangeants ?), la messagerie sociale ­remplace les SMS et la live vidéo devient un moyen de communication à elle toute seule. Voici une petite ­rétrospective pour chacun des grands réseaux. 

Facebook devance de loin ses homologues en terme d’évolution. Pourtant, le réseau social le plus utilisé au monde (2 milliards d’utilisateurs) ne compte pas s’arrêter là. Voici ses dévelop­pements les plus significatifs en 2017, largement intégrés par la plupart des utilisateurs habituels: la possi­bilité de diffuser des live depuis un ordinateur, la démocratisation de la vidéo verticale (pour une meilleure lisibilité sur mobile), le lancement des ­stories (afin de ­s’aligner sur un jeune ­concurrent comme Snapchat), l’ajout d’émojis sur une publication, la réponse à un commentaire par des GIF’s, un nouveau design, l’apparition du bouton snooze permettant de réduire au silence ses amis ou des pages suivies pendant un temps donné, la possi­bilité d’envoyer de l’argent à ses amis via ­Messenger, etc.

Instagram n’est cependant pas en reste. L’application photo attire de plus en plus d’annonceurs et l’a bien compris, en permettant aux influenceurs d’indiquer leurs partenariats rémunérés. En 2017, la plateforme s’est dotée d’outils qui la rendent plus créative, surtout au niveau des stories. Sont apparus: le lancement de la publicité entre les stories (les annonceurs sont ravis, les consommateurs un peu moins…) et des albums photos, la possibilité d’enregistrer ses live, d’archiver des photos que l’on ne souhaite pas supprimer, de répondre à une story par une photo ou une vidéo, de regarder les ­stories sur son ordinateur (l’application ouvre de plus en plus d’accès via desktop),

le lancement de ­sondages via les stories, etc. Et oui, la petite application photo rachetée par Facebook en 2012 semble suivre le chemin de sa grande sœur.

Twitter, après quelques années difficiles, a tenté le tout pour le tout en 2017 en passant de ses 140 emblématiques caractères à 280. Ce qui n’a pas manqué d’agacer certains adeptes du réseau. Que s’est-il passé pour le petit oiseau bleu en 2017 ? Le développement de l’onglet Explorer rassemblant la recherche ainsi que la découverte de ­contenus, le durcissement des règles d’usage du réseau en cas de harcèlement. En effet, le bashing y est ­souvent employé car il est aisé d’apostropher une personne ayant un compte devant tout le monde. De nombreuses person­nalités ont d’ailleurs quitté le réseau, ­victimes d’intimidation et de remarques inappropriées. L’on notera encore un nouveau design: les photos de profil en forme d’œuf ont disparu (il s’agissait des comptes pour lesquels les utilisateurs n’avaient pas ajouté de photos de profil).

Quant à Snapchat, il a eu 6 ans en 2017 et une année un peu compliquée. En cause, le développement des stories Instagram. Quelques ­nouveautés sont tout de même apparues en 2017: une recherche d’amis simplifiée, de nouveaux effets 3D en réalité augmentée, la possibilité d’inclure un lien d’une page Web (ce que ne propose toujours pas Instagram), le lancement des stories sponsorisées pour les annonceurs, etc.


Perspectives 2018

Nous ne manquons jamais de vous le rappeler, le Web fait partie intégrante de nos vies. En ce début d’année 2018, Internet et ses données, contenues dans ce que nous appelons le Web, est partout ! À l’intérieur de nos maisons, dans les rues, dans nos téléphones, dans les objets de la vie ­courante, dans nos montres, etc… Le Web continue à changer nos habitudes. Pour preuve, en Belgique, nous avons envoyé 38,7 millions de SMS de vœux contre 70 millions il y a 4 ans. Où sont passés les 31,3 millions restants ? Est-ce que l’époque n’est plus aux bons vœux ? 

Bien au contraire, les 3 principaux fournisseurs de télécommunications du pays (Orange, Proximus et Telenet) ont enregistré de fortes augmentations de la consommation de data. Proximus a même doublé son trafic de données la nuit de la Saint-Sylvestre. Qu’est-ce que cela veut dire ? Que la majorité d’entre nous a échangé ses vœux de Noël et ­Nouvel An en ­utilisant les médias sociaux tels que la messagerie instantanée Messenger, Facebook, WhatsApp, Twitter, Instagram, etc. La preuve que le net est intégré pour de bon dans nos vies. Que nous réserve 2018 ?

Amazon Echo

2015