Technologie

Wellness@work

Virginie CHANTRY  •  virginie.chantry@gmail.com

Designed by yanalya / Freepik, © Active Desk, © ActiveUp, © Twitter/deskbike, © Margarette Sia Photography/Click and grow

«Mens sana in corpore sano». Cette citation datant du début du 2e siècle de notre ère est issue de la 10e satire, Satura X, du poète latin Juvénal. Sortie de son contexte initial et de la phrase entière dont elle est en réalité extraite, elle est souvent traduite par «un esprit sain dans un corps sain», qui encourage femmes et hommes à cultiver aussi bien la santé de l’esprit que celle du corps. Serait-ce la clé du succès ? C’est ce que pensent certaines entreprises, qu’il s’agisse de jeunes startups dynamiques ou de compagnies souhaitant vivre avec leur temps et s’inscrire dans une démarche centrée davantage sur le côté humain. Pour ce faire, elles disposent d’une série d’outils et d’innovations technologiques dans le domaine du bien-être. Allons voir comment se met en place cette nouvelle façon de travailler…

Le bien-être au travail. Voilà un concept que nos (arrière-)grands-parents n’ont pas dû connaître au cours de leur carrière. À la fin des années 40, les règlementations belges concernant la sécurité et la santé des travailleurs sont assemblées au sein du RGPT, Règlement Général pour la Protection du Travail. Jusque-là, aucune notion de bien-être. Il faut attendre 1996 pour voir apparaître ce concept dans le cadre du travail avec la «loi bien-être», sur laquelle repose le Code sur le bien-être au travail qui a progressivement remplacé le RGPT. De nouveaux facteurs sont introduits en plus de la sécurité et de la protection de la santé des travailleurs: l’hygiène, le cadre de travail (ergonomie, embellissement du lieu de travail), la charge psychosociale engendrée par le travail et les mesures prises par l’entreprise pour l’environnement ayant des répercussions sur le bien-être des travailleurs. Dans notre société où le burn-out (dû à l’excès de travail) et le bore-out (dû à l’ennui), 2 types d’épuisement professionnel, font des ravages tous les jours, cette loi ne devrait pas être ignorée. Non seulement parce qu’en soi, le bien-être des travailleurs est important, mais aussi car il est bénéfique pour l’entreprise: des employés heureux sont plus productifs, l’absentéisme s’en trouve diminué, le turnover également, et l’entreprise a une meilleure réputation, ce qui aura tendance à attirer plus de nouveaux talents. La technologie peut y aider.

 
Coaching@work

L’entreprise belge Fitbees, dont le mantra est «créateurs d’un milieu de travail heureux et sain», propose un coaching santé en ligne, le Health Coach, qui promeut le bien-être sans charge de travail supplémentaire pour l’employeur. Il s’agit d’un jeu en ligne qui se pratique en équipe de 2 à 6 employés. Pensée positive, assertivité, esprit d’équipe, gestion du temps, relaxation, régime alimentaire, activité physique et sommeil sont autant de thèmes abordés dans le jeu pour des habitudes plus saines et moins de stress. Au programme: un lancement pour expliquer le fonctionnement du jeu, l’enregistrement en ligne sur la plateforme et la formation des équipes, la vérification de l’état de santé des participants, la distribution de podomètres, exercices et conseils pour chaque employé, un coaching en ligne et des emails hebdomadaires. Des points sont accordés à chaque équipe en fonction des données encodées par leurs membres dont les efforts journaliers se cumulent. Après 4 ou 9 semaines selon le choix de l’entreprise, l’équipe totalisant le plus de points est déclarée gagnante lors d’un évènement de clôture réalisé au sein de la compagnie.

Quinze minutes debout par heure suffisent, selon certaines études, à diminuer les risques de maladie cardiovasculaire. Tout le monde debout !

Le Health Coach peut également être utilisé de manière individuelle. Auquel cas l’employé choisit parmi plusieurs programmes s’étalant sur 12 semaines: SLIM pour perdre du poids, FIT pour être en meilleure forme physique, ENERGY pour avoir plus d’énergie, HAPPY pour une vie avec moins de stress, CURE pour diminuer les maux de dos ou QUIT pour arrêter de fumer. Il doit ensuite relever des défis en rapport avec le thème choisi. Des conseils et astuces pour mener une vie plus saine lui sont également prodigués et un suivi via chat ou mail est assuré par un coach en chair et en os. Il faut savoir que les programmes Fitbees s’appuient sur les directives de la European Society of Cardiology et de l’Organisation Mondiale de la Santé pour la prévention des maladies cardiovasculaires, du diabète de type II et des affections liées au stress, ainsi que sur de nombreuses études prouvant qu’un mode de vie sain peut réduire le risque de dépression, de cancer ou certaines douleurs.

Moving@work

La sédentarité est connue pour avoir un impact négatif sur l’organisme. Pour se sentir bien, il faut bouger et limiter la position assise prolongée, que ce soit au bureau ou chez soi. Selon le travail exercé, cela peut être compliqué. C’est pourquoi l’entreprise slovaque ActiveDesk a, par exemple,  mis au point une table de travail dont la hauteur est ajustable entre 64 et 129 cm par simple pression sur un bouton, afin de pouvoir travailler assis ou debout et ainsi varier les positions (voir photo ci-dessous). Les avantages sont nombreux: diminution de la sédentarité, augmentation des calories brûlées (jusqu’à 50 kcal en plus par heure passée debout par rapport à la position assise) et de l’activité musculaire, meilleures oxygénation du cerveau et capacité de concentration, augmentation de la créativité et de la productivité, diminution du risque de maladie cardiovasculaire (15 min debout par heure suffisent, selon certaines études, à faire une différence) et réduction des tensions et douleurs dorsales.  

Une autre option consiste à remplacer la table de travail traditionnelle par un Walking Desk, conçu par la société française ActivUp dont le slogan veut tout dire: «Time to move». Comme son nom l’indique, il est doté d’un tapis de marche silencieux conçu pour une utilisation intense mais à vitesse lente (limitée à 3,5 km/h) et d’un plateau réglable en hauteur. À la clé: diminution de la sédentarité, augmentation de la productivité, amélioration de la circulation sanguine, activation du métabolisme des graisses, régulation du poids, prévention des troubles musculo-squelettiques, libération des tensions, prévention du stress, augmentation de la sécrétion d’endorphine, meilleure qualité de vie sur le lieu de travail et optimisation du temps par la combinaison du travail et d’un effort physique qui ne devrait ni vous mettre à bout de souffle ni vous faire transpirer. Car le but n’est pas de faire du sport, mais de ne pas rester statique. Encore faut-il parvenir à marcher et à se concentrer en même temps sur le travail effectué ce qui, d’après le CEO, se fait naturellement dès le premier essai. Il existe même des Walking Meeting Rooms: chacun a son tapis de marche installé en-dessous d’une table de réunion. De grosses structures comme Facebook ou l’ONU en ont déjà fait l’acquisition !

Walking Desks de l’entreprise ActiveUp 

 … installés en Walking Meeting Room 

 

Marcher, c’est bien. Pédaler, c’est pas mal non plus ! Zenride, créée en 2018, a eu la bonne idée de proposer aux employeurs de mettre à disposition des travailleurs des vélos de fonction. Ils peuvent de la sorte se rendre sur leur lieu de travail en pédalant, mais aussi s’en servir pour leurs déplacements privés. À la clé: décontraction, plaisir, mobilité douce et respect de l’environnement; en somme, de quoi augmenter le bien-être des travailleurs. Les employés choisissent eux-mêmes leur vélo chez des détaillants agréés: électrique, de ville, pliable… Ces bicyclettes sont ensuite achetées par Zenride qui les loue à l’entreprise. 70% de la location est prise en charge par l’employeur, les 30% restant étant à charge du travailleur. Tout est centralisé sur une plateforme en ligne qui peut être utilisée par le service RH de l’entreprise louant les vélos. Elle permet d’avoir une vue globale sur la situation: statut des demandes en cours, gestion des contrats de location, éventuels sinistres, etc. Une autre idée va encore plus loin:  remplacer la traditionnelle chaise de bureau par un vélo d’intérieur et le bureau par une table plus haute. C’est ce qu’a développé l’entreprise hollandaise spécialisée dans les «meubles actifs» de bureau Worktrainer, avec son Deskbike. Dans ce cas-ci on ne pédale plus pour aller travailler mais bien en travaillant. 

Deskbike de Worktrainer 

Deskbike de Worktrainer 

 

Relax@work

Mais après tant d’efforts, un retour au calme s’impose. Pourquoi pas grâce à Bliss (qui signifie béatitude ou encore félicité), la solution proposée par l’entreprise française l’Effet Papillon. Pour la petite histoire, le nom est inspiré de la chanson éponyme de Bénabar qui l’avait chantée au compagnon de la fondatrice, atteint d’un cancer et malheureusement décédé depuis. L’objectif initial était de soulager les patients en milieu hospitalier ou à domicile, qu’ils souffrent d’anxiété, de stress ou de douleurs liées à leur pathologie ou à son traitement, à l’aide d’une application de réalité virtuelle (RV) 3D en temps réel. Cette dernière offre la possibilité de s’immerger dans différents univers imaginaires, doux et fantaisistes, par exemple dans une prairie où gambadent des licornes ou dans l’espace à la découverte de planètes mystérieuses. Ces univers allient effets visuels et sons binauraux (imitation de l’écoute naturelle via la reproduction des signaux et indices acoustiques perçus par les deux oreilles, on parle aussi de son 3D) et assurent une rupture avec la réalité, une évasion, des émotions positives, un réel apaisement et même des effets antalgiques. Cette application a ensuite été proposée aux entreprises pour apporter une pause bien-être et relaxation aux employés désireux de se couper du monde pendant 10 ou 15 min et de recharger leurs batteries émotionnelles très sollicitées par notre société hyper digitalisée. En plus d’un casque de réalité virtuelle, d’un smartphone, d’un casque audio et de l’application, Bliss offre un kit de communication, un accompagnement et une formation pour le référent au sein de l’entreprise. Cette solution est particulièrement adaptée à la prévention du stress et des risques psycho-sociaux.